Loches, Capital de la Touraine Côté Sud
Loches, Ville d'Art et d'Histoire   Loches, un des plus beaux détours de France   Loches Sud Touraine Office de Tourisme Loches Val de Loire Sud Touraine Active
Discover Loches  
Cité royale d'exception Le Golf de Loches-Verneuil Visites guidées La collégiale Saint-Ours Patrimoine gastronomique Destination Noël
Cité royale d'exception
Loches, un art de vivre en Touraine
Le Golf de Loches-Verneuil
Golf écologique au cœur des châteaux de la Loire
Visites guidées
Laissez-vous conter Loches, Ville d'art et d'histoire...
La collégiale Saint-Ours
Splendeur romane abritant le tombeau d'Agnès Sorel
Patrimoine gastronomique
La Touraine, terre de saveurs
Destination Noël
Marché et animations gratuites le 17 décembre !

 

 

 

     

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 







Libre expression

 
Chaque mois, vos élus s'expriment dans le bulletin d'informations municipales Loches actualités. Retrouvez sur cette page la tribune du groupe majoritaire et celle de l'opposition.

 

La tribune du groupe majoritaire :

 
Grande cause du quinquennat : l’égalité femmes-hommes

Nous pouvons nous réjouir que notre président de la République choisisse ce thème comme cause nationale. Les violences faites aux femmes, le harcèlement de rue, et tout ce qui porte atteinte à la dignité de la femme doit être pris en compte.
Mais ne nous trompons pas, les grands principes ont une limite : ce sont les moyens. Aujourd’hui, de nombreuses plaintes pour violences ne sont pas traitées et 98% des plaintes pour harcèlement restent sans suite. Créer de nouvelles incriminations risque de ne pas être suivi d’effet.
Bien sûr, M. le président propose une mesure pour que, dès l’école, les garçons apprennent à se comporter correctement envers les filles. A-t-on pensé à l’éducation des familles où les comportements violents sont observés ?
Aujourd’hui une femme subissant des violences n’a pas forcément un lieu pour l’accueillir en urgence. Toutes les mesures annoncées sont intéressantes mais le budget du secrétariat d'État chargé de l'égalité entre les femmes et les hommes n’a pas augmenté de façon significative et celui de la justice non plus.
Comment, aujourd’hui en France, peut-on se satisfaire du fait que dans certaines agglomérations une femme ne peut pas prendre un café sans entendre des propos sexistes, être harcelée et parfois même subir des crachats sans que personne ne bouge ? Peut-on accepter que porter plainte ne sert à rien ? Comment peut-on supporter cela ? Suffit-il de décréter une grande cause ? Suffit-il de proposer de nommer les rues des villes par autant de figures féminines que masculines ?
Donnons à ceux – organismes sociaux ou associations – qui accompagnent les femmes qui souffrent de violences conjugales, les moyens nécessaires pour les secourir et les protéger. Et n’oublions pas d’éduquer nos enfants, filles et garçons, dans le respect de l’autre.

  Pour les élu(e)s du groupe « Loches pour vous » : Valérie GERVÈS, 1ère adjointe
Décembre 2017
 


 

La tribune de l’opposition :

 
Langue de bois

Lors du conseil municipal du 10 novembre dernier, une délibération sur la vente de deux parcelles appartenant à la commune, face à la station essence du Super U, a été soumise au vote des élus. Cette vente va permettre l'implantation de 6 nouvelles cellules commerciales. Nous avons voté contre.
Les promesses n'engagent que ceux qui les croient, dit-on. Le maire s'était engagé à maintenir un équilibre commercial entre le centre-ville et la périphérie de Loches. Qu'en est-il ?
L'installation de nouveaux commerces hors centre-ville ne se justifie plus dès lors qu'il s'agit d'enseignes déjà présentes en centre-ville et même en périphérie ! En quoi l'empilement d'enseignes déjà existantes (opticiens, fleuristes, coiffeurs…) est-il pertinent ? Le pouvoir d'achat des consommateurs n'est pas extensible et l'argument des créations d'emploi est bien mince quand on sait que trop de commerces finit par tuer le commerce et donc entraîner des licenciements.
Est-il imaginable de priver les personnes âgées ou à mobilité réduite ou encore sans moyen de locomotion des commerces de proximité ?
Loches est aussi une ville touristique qui se doit de maintenir une offre commerciale importante pour ses visiteurs dans le périmètre de sa richesse patrimoniale. Des touristes qui s'attardent dans le centre-ville, ce sont aussi des bars, des restaurants, des hôtels qui se remplissent. Il s'agit là d'un cercle vertueux.
Ailleurs, des maires, eux, ont choisi de se battre « bec et ongles » contre certains projets de nouvelles surfaces commerciales pour protéger la vitalité de leur centre-ville...
À la question : « Monsieur le maire, êtes-vous pour ou contre l'extension de la zone commerciale de Vauzelles ? », nous attendons toujours la réponse...

  Pour les élu(e)s du groupe « Loches : changer d’ère ! » : Françoise LESNY-VARDELLE, conseillère municipale
Décembre 2017
 


 
1985, c’est l’époque où la notion de « développement économique » prenait ses marques, aidée par le néolibéralisme. Bétonisation des terres agricoles, multiplication des zones d’activité pour faciliter la surproduction, consumérisme…
Le Lochois n’a pas échappé à cette tendance, certains élus se faisant une fierté d’en faire leur politique territoriale. Le développement économique comme identité, comme partout, en achetant aux groupes ou enseignes des emplois à prix d’or, en leur offrant terrains et loyers subventionnés.
30 ans plus tard chez nous, les paysans vont très mal, les « petits » commerçants et artisans à Loches disparaissent au profit des zones d’activité, les abeilles meurent, l’emploi ne va pas mieux, les déchets s’accumulent, la population est poussée à se concentrer dans les métropoles. Le progrès quoi ! Il paraît que c’est le sens de l’histoire.
En 30 ans, les décisions des uns (parfois les mêmes) ont fait le monde des autres. Le « développement économique » laisse maintenant la place à la « transition économique ».
Et les 30 ans à venir ? La Communauté de communes a donc engagé les travaux du SCOT (schéma de cohérence territoriale) pour un projet territorial pour notre pays lochois. Quel avenir va défendre notre maire : rééquilibrage commercial selon sa promesse, essor urbain orienté, nouveau modèle d’activité…? La véritable mesure du progrès est celle qui vise le bien de chacun.

  Anne PAQUEREAU, conseillère municipale
Décembre 2017

 

 

 



  • 16
    Dec.

    « Pierre, l’oiseau et le loup »

    Spectacle de marionnettes gratuit à la médiathèque à... [+]
  • 16
    Dec.

    Marché de Noël du livre

    par Signature Touraine, les 16 et 17 décembre au Moulin des Cordeliers... [+]
  • 16
    Dec.

    Contes de Noël

    Au coin du feu, les 16-17 décembre au Logis royal à... [+]

Mairie de Loches - Place de l’Hôtel de Ville, 37600 Loches - Tél : 02 47 91 19 50 - Nous contacter | Plan d'accès

Liens | Flux RSS | Webenchères | Plan du site | Mentions légales

imagidee, création web