Loches, Capital de la Touraine Côté Sud
Discover Loches   Loches, Ville d'Art et d'Histoire   Loches, un des plus beaux détours de France   Pays de la Touraine Cote Sud
Cité royale d'exception Le Golf de Loches-Verneuil Visites guidées La collégiale Saint-Ours Patrimoine gastronomique
Cité royale d'exception
Loches, un art de vivre en Touraine
Le Golf de Loches-Verneuil
Golf écologique au cœur des châteaux de la Loire
Visites guidées
Laissez-vous conter Loches, Ville d'art et d'histoire...
La collégiale Saint-Ours
Splendeur romane abritant le tombeau d'Agnès Sorel
Patrimoine gastronomique
La Touraine, terre de saveurs

 

 

 

     

 

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







Libre expression

 
La tribune du groupe majoritaire :

 
Depuis quelques mois, notre Pays vit aux rythmes des élections : primaires de la droite, primaires de la gauche, élections du président de la République, élections des députés.
Nous pouvons déplorer pour ces deux élections majeures de notre démocratie un manque évident de mobilisation des votants. Plus de 29% d’abstention pour les présidentielles et on ne compte pas les blancs et les nuls.
Seulement un électeur sur cinq a élu notre nouvelle députée*. Quelles que soient les raisons de ce non vote, force est de constater un certain ras le bol et une perte des repères dans le discours politique.
Maintenant, s’offre pour certains un temps de repos, de ressourcement propices à réfléchir, à se projeter… à profiter de nos beaux paysages, à notre patrimoine naturel…
Flâner dans notre belle Sud Touraine, n’est-ce pas un plaisir simple à la portée de tous ?
Bel été à chacun de vous et profitez de tout ce qui s’offre à vous !

  Pour les élu(e)s du groupe « Loches pour vous » : Valérie GERVÈS, 1ère adjointe
Été 2017

* Inscrits : 97 495.
Votants Sophie Auconie : 1er tour 9 675 / 2e tour 22 194.
Donc au 2e : 22% des inscrits = 1/5.
 


 

La tribune de l’opposition :

 
À propos des (nouveaux ?) rythmes scolaires

Une des mesures importantes du dernier quinquennat fut la réforme des rythmes scolaires.
Résultat d'un long processus basé sur des études, comme par exemple, « en 2010, l’Académie de Médecine recommandait d’éviter la semaine de quatre jours, insistant sur son rôle néfaste "sur la vigilance et les performances des enfants" 1 ; ou encore "en janvier 2011, le rapport de synthèse de la conférence nationale sur les rythmes scolaires [...] : "la semaine de quatre jours à l’école primaire est inadaptée" et génère "fatigue des élèves et resserrement des enseignements" » 2 ; suivies de longs débats de spécialistes, de l'ensemble de communauté éducative – parents compris – puis des élu(e)s avant sa mise en application… Ouvrant par là-même la possibilité d'offrir à tous les enfants un accès aux pratiques culturelles, artistiques, sportives ou de loisirs dans l'école, après les temps d'apprentissage.
Un véritable projet d’éducation populaire, porté par l’Éducation nationale, dont le seul véritable écueil fut sa mise en application par les communes, au risque d'une accentuation des inégalités territoriales.
La Ville de Loches – il faut le reconnaître – a plutôt joué le jeu : des temps périscolaires gratuits, encadrés, en maternelle, principalement par les ATSEM, dont les compétences reconnues ont été mobilisées ; en élémentaire, par des animatrices du centre de loisirs ou éducateurs sportifs ; sans oublier la construction de la « salle commune d'activités périscolaires ».
Le Président de la République souhaite maintenant laisser aux maires « la possibilité de revenir à la semaine de quatre jours » 3
Alors qu'aucune évaluation de ces "nouveaux" rythmes n'a été conduite. Dans un contexte budgétaire incertain pour nos communes, on imagine bien qu'elle pourrait être la décision du maire de Loches.
Seules certitudes : « le projet de décret du ministre de l’Éducation nationale […] a été rejeté le 8 juin par le Conseil supérieur de l’Éducation » 4 ; une réunion de la communauté éducative lochoise est convoquée le 26 juin ; il sera impossible aux parents d'aménager leur temps de travail et le(s) mode(s) de garde de leurs enfants en moins de deux mois. Il y a donc urgence à attendre.

  Pour les élu(e)s du groupe « Loches : changer d’ère ! » : Denis MALJEAN, conseiller municipal
Été 2017

1 2 3 4  Sources : LaGazette.fr, 20/06/2017
 


 
 
Voici enfin l’été. Les électeurs font la pause. Les abstentionnistes se demandent ce qu’ils ont raté, la vie politique ayant avancé sans eux. à leur décharge, difficile de s’y retrouver.
Bien que s’étant engagé « fermement » lors de la campagne des municipales 2014 à se consacrer à la préservation du bien-être et de la sécurité des habitants de Loches, le maire de Loches, à mi-mandat, engagement et déclaration mis dans sa poche, se portait candidat à la députation en dissident, abandonnant à sa 1ère adjointe le sort de ses administrés.
Plus surprenant pour un maire ex LR qui prônait en 2015 un accord avec l’UDI, il ne donnait entre les deux tours aucune consigne de vote en faveur de la candidate UDI. Du côté de Madame Touraine, toujours PS, un inattendu ralliement à la majorité présidentielle révélait une divergence de position entre le niveau national des Marcheurs et l’avis des Marcheurs locaux.
Convictions à géométrie variable, enjeux personnels, rancœurs. Pour quel programme au fait ?
Espérons que Madame Auconie, notre nouvelle députée, reste fidèle à ses engagements, bien à l’écoute de la population, qu’elle retrousse ses manches car le travail ne manque pas pour répondre à l’immense attente des habitants. Aidons-la par notre vigilance citoyenne en lui rappelant, si besoin, l’exigence du mandat et du bien commun.

  Anne PAQUEREAU, conseillère municipale
Été 2017

 
 

 

 



  • 22
    Aou.

    Visite de la ville

    « Loches, cité royale », au départ de l'office de tourisme à... [+]

Mairie de Loches - Place de l’Hôtel de Ville, 37600 Loches - Tél : 02 47 91 19 50 - Nous contacter | Plan d'accès

Liens | Flux RSS | Webenchères | Plan du site | Mentions légales

imagidee, création web